L'astrologie Jyotish ou Hindoue

Accueil > Astrologie > L'astrologie Jyotish ou Hindoue

Mots clés : astrologie, Jyotish ou hindoue, voyance

Religion, philosophie et science sont associées en Inde. L'astrologie Hindoue est aussi ancienne que la civilisation indienne. Dans les Védas, les textes fondateurs de la tradition, 400 à 300 avant J.C, lui sont consacrés. Elle est née de la fusion de 2 grandes traditions : la science Jyotish (l'astronomie des Puranas) et le système astrologique Grec.

Bien que la structure générale Jyotish soit similaire à celui que l'on trouve en Occident, cette astrologie étant fondée sur l'Ayanamsa (décalage du à la précession des équinoxes). Elle est donc fondée sur un zodiaque sidéral, en retenant donc la position des planètes par rapport aux constellations. Tous les signes du zodiaque, par exemple, sont donc décalés.

L'astrologie Hindoue est composée de 12 signes, repartis de manière périodique sur une année. Chaque signe est caractérisé par un caractère bien précis. Les aspects de tensions, considérés traditionnellement comme mauvais en occident, sont jugés bénéfiques dans la philosophie astrologique Hindoue, car la résolution par le sujet des problèmes qu'ils posent lui amène une évolution personnelle, spirituelle et karmique.

Jyoti est un terme sanskrit qui se traduit par "lumière éclat". Ce serait donc"la science de la lumière" car elle éclaire les ténèbres de l'ignorance et permet de voir au-delà des apparences. Elle fait partie d'un système yogique beaucoup plus vaste possédant une sagesse profonde et une compréhension cosmique. L'astrologie Védique est un outil très complet d'interprétation astrologique, qui nous permet d'examiner tous les aspects de notre vie, de la santé à la réalisation spirituelle. Elle peut également prédire des événements spécifiques et nous guider sur la façon de vivre en harmonie avec l'univers pour comprendre et transcender l'influence limitante du Karma.

 

L'origine de cette astrologie se perd dans la nuit des temps. On lui donne souvent en Inde une origine divine, révélée à l'homme. Brahma, le démiurge, le créateur fut le premier. Puis son message fut révélé aux Rishis et finalement Vyésa, le grand compilateur recueillit toutes ses paroles et les organisa en texte :  les Védas. Il ajouta aux Védas originels un recueil d'aphorismes où il révélait l'essence des Védas. Ces recueils se nomment Védanta sutras. Et c'est dans ces Védas que les Rishis créèrent six vedangas, les clefs des védas et parmi ces vendangas, le second représente les yeux de Vedapurusha soit l'astronomie et l'astrologie.

L'un des ouvrages classique le plus réputé, le Hora Shastra de Parasara, est un dialogue entre le Sage Parasara et son disciple Maitreya.Il lui demande de lui enseigner l'art divin astrologique.

Il existe de nombreuses spéculations concernant la période d'écriture de ces écrits, que l'on prétend venir de la haute Antiquité. Cependant, le Hora Shastra et les écrits classiques couramment employés, (pour lesquels existent plusieurs commentaires et abrégés) furent vraisemblablement transcrits au moyen-âge. Il se peut toutefois qu'ils soient issus d'une longue tradition orale plus ancienne, comme c'est la coutume en Orient.

La base de caclul (Ganit) d'un astrologue Jyoti comprend, comme en Occident les signes (Rashis), planètes (Grahas), aspects, maisons (Bhavas), l'ascendant (Lagna) et les liens entre planètes et entre maisons.

Dans le Jyotish, chaque signe se divise en deux Horasi , sorte d'ascendant mais dont l'influence est nettement plus forte. En fait, l'horasi est la division en deux du thème natal, servant à illustrer genre et 'accord des planètes, la fortune et les finances.

Il faut également souligner qu'il existe en Inde différentes branches dans l'astrologie. Il ya la Muharta qui est l'astrologie dite de collectivité c'est-à-dire qu'elle prévoit le moment adéquat pour commencer une entreprise. le Vivaha est l'astrologie nuptiale qui décide de la légitimité d'un couple et de la période idéale pour le mariage.

Le travail de l'astrologue du Jyotish repose sur l'idée que l'être humain est connecté à l'univers. Chaque symbole, signe, planète, maison, est un karaka, soit un "significateur" d'un domaine de vie. Il renseignerait sur les facilités ou difficultés "prévues" pour la personne dans chaque domaine de vie, par le plan de vie constituée par le thème astral.

Les calculs sont fondés sur les multiples du "cycle primordial" (de trois) qui donne naissance aux 9 Grahas (planètes) aux 12 Bhavas (maisons) et aux 27 Nakshatras (constellations lunaires). A partir de leurs positions respectives au moment de la naissance, le développement séquentiel des tendances de la vie d'un individu (ou même de tout autre entité comme une entreprise) est calculé

 

En attendant, vous pouvez toujours nous consulter

Notre voyance très privée par téléphone sécurisé Consulter nos voyants en ligne par chat Internet