Les runes et leur origine

Accueil > Astrologie > Les runes et leur origine

Mots clés : runes, origine des runes, voyance, tirer les runes

L'alphabet runique ou Futhark – terme formé à partir du nom des six premières lettres de cet alphabet – était l'alphabet utilisé par les anciens peuples de langues germaniques.

 

Au contraire des lettres de l'alphabet latin, les runes ont des sens intrinsèques. Le fait est, cependant, que l'alphabet latin est le fruit d'une longue et lente évolution, héritage des Étrusques, dont l'alphabet était lui-même fruit de l'héritage des Phéniciens ; tout alphabet ayant lui-même pour origine les pictogrammes, qui avaient, eux, une signification symbolique. Il est assez improbable que les peuples germaniques aient pu inventer un alphabet à partir de rien quelques millénaires après la naissance des premiers alphabets. Une pièce de monnaie étrusque représentant les attributs d'Athéna retrouvée dans le Valais en Suisse retrace assez bien le chemin qu'avait dû parcourir l'alphabet vers le Nord avant que les peuples nordiques ne l'adaptent à leurs propres langues.

 

 Les racines indo-européennes du mot « rune », run, signifient « mystère » ou « secret » et ceci est plus visible dans l'un des dérivés raunen signifiant « murmurer » ou « parler en secret ».

D'autres systèmes d'écriture apparentés aux runes existent : les runes hongroises et l'alphabet turc dit Alphabet de l'Orkhon.

 

Leur origine :

 L'alphabet runique fut créé par les locuteurs de dialectes de langues germaniques afin d'écrire leurs langues. La plupart des érudits considèrent que cet alphabet est un mélange aux origines diverses : un mélange d'alphabets italique nordique/alpin avec une influence latine..

 Les runes les plus anciennes qui nous sont parvenues seraient datées de l'an 200, et il est généralement accepté qu'elles ne furent pas inventées avant l'an 1. Ces runes primitives jusqu'aux environs de l'an 650 semblent toutes utiliser le même futhark de 24 runes. La plupart de ces inscriptions sont très courtes et incompréhensibles, et dans presque tous les cas il est difficile de les traduire et d'être certain de leur langue précise. La plupart des runes préservées sont en pierre, cependant quelques fragments existent en bois, écorce et os, et quelques-unes sur du parchemin, le plus fameux étant le Codex Runicus. Ces inscriptions à la traduction incertaine voire impossible, sont la plupart du temps des inscriptions à dessein magique. Ceci signifie que ces caractères runiques n'étaient pas ordonnés pour former des mots (dépendant d'un langage), mais que leur graveur utilisait alors leur sens magique, lequel ne dépend pas de la phonétique ou de la langue, mais est propre à chaque caractère. Dans le cas de telles formules runiques, le futhark perd son rôle de support du langage pour devenir le support des pratiques ésotériques propres aux cultures nordiques.

Les runes comme instrument de divination

 

Parmi les différentes formes de divination, anciennes ou modernes, celles se basant sur les runes suscitent toujours un intérêt tout particulier. Les runes sont les lettres de l'alphabet germanique ancien appelé FUTHARK. Cet alphabet comporte 24 caractères, 3 groupes de 8 runes. Son nom (FUTHARK) est composé des initiales des six premières lettres de cet alphabet : Féhu ou Feoh, Uruz ou Ur, Thurisaz ou Thorn, Ansuz ou Ansur, Raidho ou Rad et Kenaz ou Kenn. En fonction des différents alphabets, l'orthographe diffère quelque peu, mais la signification générale reste la même.

 L'alphabet original, le futhark à 24 lettres, représentant les 24 constellations visibles des anciens Scandinaves

 

L'ancien FUTHARK fut modifié pour laisser place au FUTHARK récent (ou FUTHARK nordique) qui ne comporte lui que 16 caractères. Cet alphabet fut utilisé de l'an 800 à l'an 1050. Les rares traces existantes de l'utilisation de cet alphabet sont des inscriptions funéraires. Un troisième alphabet, le FUTHARK anglo-saxon, apparait de l'an 1050 à 1450 : celui-ci est composé de 33 caractères.

Les deuxième et troisième alphabets sont donc des dérivés de l'ancien FUTHARK. L'alphabet runique fut utilisé jusqu'au XIXème siècle. Depuis, il n'est plus utilisé que comme support pour la divination.

 

 Considérées d'origine divine dès leur origine elles avaient une signification magique de protection et elles étaient souvent gravées sur les lances, les épées et les amulettes. Leur force augmentait si l'on répétait plusieurs fois le signe. Parmi les runes de protection sont considérées comme les plus importantes, le A (appelé As, Dieu) et le T (appelé Tyr, Divinité). On peut supposer que dans l'antiquité la plus éloignée, les runes étaient gravées sur des pierres, du bois ou des os pour connaître la volonté des dieux et pour savoir ce que l'on pouvait attendre de l'avenir.

 

Chaque lettre de l'alphabet runique a un sens propre (son nom) et désigne en même temps un son. Par exemple, le caractère qui se prononce « F » s'appelle FEHU et veut dire BETAIL.

 Comme je l'ai déjà énoncé, le FUTHARK est divisé en 3 groupes de 8 runes, appelés « OETT » (qui veut dire famille). Il s'agit de :

 

·         L'Oett de Fehu : la première Oett, porte le nom du dieu de la fertilité (Feoh). Ces runes se rapportent au monde matériel, elles symbolisent la richesse, la force, la protection, la sagesse, le voyage, le don et la joie.

 

·         L'Oett de Hagalaz : le second Oett porte un nom qui représente une force de la nature, la grêle. Les runes de cette Oett sont celles de l'avenir et de l'accomplissement.

 

·         L'Oett de Tiwaz : la troisième Oett porte le nom du dieu de la guerre (Tyr). Ce sont les runes de l'accomplissement intellectuel et de l'illumination spirituelle.

 

Comment tirer les runes ?


Dans l'ancienne méthode : l'oracle découpait une branche d'arbre fruitier en plaquettes et y gravait les signes runiques. Les plaquettes marquées étaient ensuite éparpillées sur une étoffe blanche. L'oracle en choisissait 3 au hasard, et ces trois runes lui apportaient la réponse à la question.

 

En attendant, vous pouvez toujours nous consulter

Notre voyance très privée par téléphone sécurisé Consulter nos voyants en ligne par chat Internet

Voyance trs prive au 04 92 90 69 66

Voyance trs prive au 04 92 90 69 66

 

Vous aimerez aussi :